NORD DU MALI: Les jihadistes passent à l’offensive

0
229

Au moment où le président de la République plaidait pour le financement de la force conjointe G5 Sahel à la 7e session ordinaire de l’assemblée générale de l’ONU, les terroristes ont décidé de passer à la vitesse supérieure. Les camps de la Minusma et du MOC, les deux postes de contrôle de la ville de Kidal ont été pilonnés par des tirs de roquette. Au même moment, un convoi de l’armée malienne quittant Ménaka pour se rendre à Ansongo est tombé dans une embuscade suivie de tirs nourris d’armes lourdes.

La ville de Kidal s’est réveillée le mercredi dernier sous une pluie de roquettes des terroristes. Selon nos sources, l’attaque a commencé tôt le mercredi matin. Les assaillants ont d’abord bombardé les camps de la Minusma et celui devant abriter les patrouilles mixtes à Kidal dans le nord du Mali. Après, les terroristes se sont répartis en deux groupes pour attaquer les deux postes de contrôle de Kidal où se trouvent les éléments de la CMA. La résistance au niveau des deux postes n’a pas tenu longtemps face à l’effet de surprise et à l’intensité du feu de l’ennemi. À en croire nos sources, l’attaque contre ces deux postes aurait fait une dizaine de morts du côté de la CMA.

Au même moment, un convoi de l’armée malienne quittant Ménaka pour se rendre à Ansongo est tombé dans une embuscade des terroristes. Selon une source militaire, l’attaque opinée a été suivie de tirs nourris d’armes lourdes et automatiques durant des heures. Le bilan est de 4 morts et des blessés parmi nos militaires.

Cette recrudescence de la violence intervient au moment où les choses bougent positivement du côté de Kidal avec le retour du gouverneur de la région, Sidi Mohamed Ag Ichrach. Elle intervient aussi au moment où les autorités sont déterminées à faire de la lutte contre le terrorisme une priorité avec l’installation du Quartier général de la force G5 Sahel et la participation remarquée du président de la République à la 27e session de l’assemblée générale de l’ONU.

Ces attaques coordonnées et simultanées des terroristes dans le nord de notre pays prouvent à suffisance que le bout du tunnel n’est pas pour demain.

Wassolo

Source: Le Débat

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here