Décentralisation poussée au Mali : Vers des élections couplées le 17 Décembre 2017

0
161

La salle de conférence du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a abrité le jeudi 5 octobre 2017 le traditionnel point de presse hebdomadaire qui suit le Conseil des ministres. Une occasion d’éclairer la lanterne des Hommes de medias sur un certain nombre de points adoptés au Conseil des ministres.

Pour ce faire, plusieurs membres du gouvernement ont donné des explications sur les décisions prises par le Conseil. D’entrée de jeu, Tiénan Coulibaly, ministre de la défense et des anciens combattants, s’est prononcé sur les récentes acquisitions d’aéronefs par l’Armée de l’Air. Une question qui n’était pas sur la table du Conseil, mais reste d’actualité. A l’en croire, l’achat de nouveaux aéronefs est une action qui tenait à cœur le président de la République depuis fort longtemps. <<l’intérêt du= » » chef= » » de= » » l’etat= » » pour= » » l’équipement= » » l’armée= » » a= » » été= » » matérialisé= » » dans= » » la= » » loi= » » d’orientation= » » et= » » programmation= » » militaire.= » » car= » » une= » » armée= » » ne= » » peut-être= » » puissante= » » que= » » si= » » son= » » l’air= » » est= » » bien= » » équipée= » »>>, a-t-il indiqué.</l’intérêt>

Les élections des conseillers communaux, régionaux et du district de Bamako se tiendront le 17 Décembre 2017

. De son coté, Tiéman Hubert Coulibaly, ministre de l’Administration territoriale, a porté à la connaissance des journalistes l’adoption de textes législatifs portant convocation du collège électoral en vue de la tenue prochaine des élections couplées. Il s’agit des élections de conseillers communaux, des conseillers de Cercle, des conseillers de Régions et des conseillers du District de Bamako. << Le gouvernement a adopté un plan intégré de sécurisation des Régions du nord et du centre du pays. La carte des risques révèle certes qu’il peut y avoir des difficultés en certains endroits mais le gouvernement a l’obligation d’accomplir ce que lui indique la loi. Le retour du gouvernement à Kidal et le cessez-le-feu entre la CMA et la Plateforme illustrent que la tenue des scrutins est bien possible>>, a assuré le ministre de l’Administration territoriale.

Deux autres textes examinés par le Conseil des ministres

Il s’agit du projet de texte portant création, organisation et modalités de fonctionnement du Comité de pilotage de Mise en place du Point d’échange Internet du Mali, et de la communication écrite relative à la note conceptuelle sur l’octroi de la 4ème licence de télécommunications au Mali. Arouna Modibo Touré, ministre de l’Economie numérique et de la Communication, a indiqué que le point d’échange Internet est une infrastructure permettant aux opérateurs d’internet d’échanger des informations sans compensation financière. <>, a-t-il expliqué. S’agissant de la question de la 4ème licence de téléphonie, le ministre Touré dira que le cahier des charges avec cette société ne prévoit nullement le retrait de la licence mais la possibilité pour le gouvernement d’octroyer une 4ème licence. Ensuite, il est revenu sur le cas de la 3ème licence attribuée à Atel mais qui n’est toujours pas fonctionnelle.

M.M.

Source: notrenotion

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here