Les femmes douanières dans la reconstruction de la sécurité et de la cohésion social dans l’espace UEMOA

0
196
Exif_JPEG_420

Le concept genre et son importance dans la reconstruction et la cohésion social au Mali

L’association des douanières et épouse de douanier du Mali ont organisé le 15 mars une cérémonie à l’occasion du 8 mars dans la cours de la direction nationale de la douane. Cette cérémonie avait pour thème : Rôle des douanières dans la gestion de la sécurité au Mali.

L’origine de la célébration de la journée internationale de la femme remonte aux années 1900. Pendant 70 ans, les associations féministes vont multiplier les actions de lobbying et les campagnes de sensibilisation à l’endroit des pouvoirs publics. C’est finalement  en 1977 que l’organisation des nations unies va officialiser la célébration du 8 mars comme “journée internationale pour les droits des femmes“. Depuis 1994, le gouvernement malien célèbre officiellement la journée internationale de la femme, le 8 mars de chaque année. Le 8 mars 2018 représentait la 24eme Edition de la célébration de cette journée.

A l’instar des autres femmes du Mali, l’association des douanières et épouses de douanier ont organisé une conférence de presse sur le thème «  Rôle des douanières dans la gestion de la sécurité au Mali ». Cette association a été créée depuis mai 2010 et son siège est à Bamako

Mme Sidibé Hawa Ibrahim Doumbia présidente de l’association explique que « c’est grâce au 8mars qu’il y a égalité entre les hommes et les femmes, nous faisons les même travaux dans tous les domaines d’activité. Dans le cadre de nos missions subsidiaires, les femmes douanières aussi bien que les hommes interviennent dans la sécurisation des personnes et de leurs biens. Les femmes douanières évoluent sur le même terrain que les hommes. »

M Yacouba Katilé secrétaire général de l’UNTM (l’union nationale des travailleurs du Mali) affirme que « dans l’administration de la douane malienne les femmes donnent le meilleur d’eux même pour défendre la patrie comme le font les hommes. En cette journée de la femme je ne s’aurais terminer mes mots sans rendre hommage à cette brave et courageuse femme nommé Mme Niaré Fily Sissoko commissaire au niveau de l’UEMOA et a été directrice général adjoint à la douane et ministre a deux reprise au Mali. Les autres femmes suivent le même pas à travers leur courage, détermination, engagement et leur bonne action. »

Cette cérémonie fut marquée par des gestes symboliques à l’endroit des épouses de douanier dont les maris ont perdu la vie sur les chants de batail. Chaque femme douanière est une ambassadrice pour la paix, la réconciliation et l’unité nationale.

Vivement la nouvelle édition

Odile Dembélé, stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here