Les voyous de la république sont de retour !

0
109

Selon des informations dignes de foi, un cabinet noir dont les membres sont notoirement connus pour leurs basses œuvres au service du pouvoir, a été activé récemment aux fins de salir la réputation de  certaines personnalités de premier plan de notre pays, en les trainant dans la boue de la calomnie, du mensonge et de l’infamie.

Ce cabinet noir qui avait déjà exécuté sa sale besogne à l’occasion des élections présidentielles de 2013, aurait repris du service à l’approche des échéances électorales de 2018 avec le même objectif : salir, calomnier et dénigrer ceux dont leur mandant a une peur bleue.

N’ayant aucun argument sérieux à faire valoir et sachant que les maliens ont décidé de les sanctionner lourdement dans les urnes, ils font feu de tout bois, y compris celui de la bassesse et des caniveaux.

En effet, ils n’ont rien à proposer aux maliens hier comme aujourd’hui et les voilà désemparés au point de se résoudre à porter à leurs adversaires des coups indignes de la compétition politique.

Au lieu d’engager le combat des idées pour sortir le Mali de l’abîme où ils ont contribué à le précipiter par leur incompétence et leur corruption, au lieu de proposer un programme cohérent pouvant assurer la sécurité des maliens et impulser le développement économique et social de notre pays, ils en sont réduits à vomir sur ceux pour qui le Mali n’est pas une affaire, mais une patrie.

Nous ne jouerons pas aux boules puantes! Le Mali et les maliens refusent la diversion. Examinons le bilan du quinquennat, débattons programme contre programme et  confrontons nos idées. Voilà ce qui intéresse les maliens ! Pas les boules puantes de la calomnie.

Laissez donc les patriotes avancer vers le règlement des problèmes qui menacent jusqu’à l’existence même de notre pays.

Laissez-nous penser et agir pour sauver le Mali.

L’heure n’est ni à la frivolité ni à l’intoxication des consciences.

A bon entendeur, salut !

Kealdo

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here