Les réfugiés du Niger : La onzième réunion de la commission tripartie Mali-Niger-HCR

0
93

Le grand hôtel de Bamako a abrité ce jeudi 28 juin 2018 la onzième réunion de la commission tripartie Mali-Niger-HCR, présidée par le ministre de la solidarité et de l’action humanitaire. L’objectif de cette réunion était de témoigner l’engagement des autorités maliennes et nigériennes dans la poursuite de la recherche des solutions durables à la situation des réfugiés Maliens du Niger

Les travaux de cette rencontre tripartite de réflexion et d’actions sur le rapatriement volontaire des réfugiés maliens ont permis d’évaluer le niveau d’avancement de la 10ème  tripartite.

A la date du 10 juin 2018, 57952 réfugiés maliens vivent sur le sol nigérien repartis entre 3 camps, Niamey et la zone d’accueil, dans un contexte sécuritaire pour moins de préoccupation dans les 2 frontières (Mali et Niger). 9286 ont l’intention de retourner au pays et l’espoir est de permettre à beaucoup de réfugiés de retourner définitivement dans leurs pays.

Le rapatriement est l’une des solutions le plus approprié dans les situations de déplacement forcé à travers le monde. C’est un processus dont la mise en œuvre repose sur plusieurs principes à savoir la volonté de retourner, la sécurité et la dignité qui engage les candidats au retour. Il est impératif que le gouvernement malien s’engage pour la construction des infrastructures administratives et sociales dans les zones de retour pour améliorer les conditions d’accueil des rapatriés.

Par rapport à la dernière réunion tenue à Niamey en février 2018, beaucoup d’effort ont été fournis par l’implication du gouvernement nigérien et de son partenaire stratégique le HCR. En effet ces actes posés permettront d’enregistrer les volontés de retour et gérer le cas des nouveaux arrivées, dériver des actes d’état civil aux enfants nés au Niger et garantir aux maliens la protection et l’assistance adéquates dont ils ont besoin.

« Nul ne doute que la thématique que nous avons ce matin présente un défis, toute fois la facilitation du retour sur une base volontaire se poursuit à l’intention des réfugiés maliens se trouvant sur le sol nigérien et dans les autres pays d’asile. A l’attention de ce groupe, le HCR et ses différents partenaires développent des activités d’assistance monétaire au transport, le suivi des aspects de protection et d’accompagnement en matière d’économie dans les zones de retour » affirme Mme Angèle DJOHOSSOU, Représentante du HCR au Mali.

L’engagement renouvelé du HCR à soutenir les efforts du gouvernement malien et du Niger dans la poursuite des activités liées à la protection, au rapatriement volontaire et à la réintégration durable des rapatriés au Mali ont mis fin à l’ouverture de la réunion.

                                                         Odile Dembélé

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here