Mission des Nations Unis au Mali (MINISMA) : Présentation du nouveau mandat de la MINUSMA

0
141

La MINUSMA a organisé ce jeudi 5 juillet 2018 une conférence à la maison de la presse. Le représentant spécial du secrétaire général chef de la MINUSMA M. Mahamat Saleh Annadif a présenté la résolution 2423 adoptée par le conseil de sécurité à sa 8298èm séance, tenu le 28 juin 2018.

Lors de son dernier débat sur la situation au Mali a conclu par une résolution sous le numéro 2423, qui a renouvelé son mandat  jusqu’en juin 2019. Cette résolution fixe le sens dans lequel, la mission doit désormais s’orienter et agir dans un certain nombre de domaine confié. Cette résolution du 2423 ne fixe pas uniquement le mandat de la MINUSMA, elle adresse également des messages forts du conseil de sécurité aux maliens mais surtout au 3 parties signataires (le gouvernement malien, les groupes armés des coalitions et la coordination des mouvements de l’Azawad).

Suite à la visite du secrétaire général de la MINUSMA du 29 au 30 juin dernier, il dit avoir constaté une dynamique positive qui se développe à la mise en œuvre de l’accord pour la paix. Il a également parlé du progrès ressent et encourageant des 3 parties signataires.

A travers cette résolution, le conseil de sécurité a exprimé son impatience sur les retards qui persistent dans la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale. Les dispositions portant sur la défense et la sécurité, ainsi que les retards pris dans la réforme du secteur de la sécurité dans le Nord du Mali.

La sécurité et la stabilité au Mali sont étroitement liées à celles du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest ainsi que la Lybie et de l’Afrique de l’Ouest. Les menaces transnationales que font peser le terrorisme et la criminalité organisés dans les régions du Sahel sont devenues préoccupant.

« Notons que la MINUSMA et la force conjointe du G5 Sahel peuvent être des instruments pouvant renforcer la paix et la stabilité au Mali et dans les régions du Sahel. Il déclare aussi que cela pourrait être un exemple d’interaction positive entre une opération de maintien de la paix des Nations Unis et une opération africaine » prononce t-il M. Mahamat Saleh Annadif, représentant spécial du secrétaire général chef de la MINUSMA.

La signature d’un plan d’action en mars 2017, par le groupe armé, la coordination et l’ONU vise à faire cesser et prévenir le recrutement et l’utilisation d’enfants ainsi que les violences sexuelles commises contre les enfants.

La MINUSMA considère la protection des enfants comme une question transversale touchant tous les aspects de son mandat. Elle veut également aider l’autorité malienne à veiller à ce que la protection des droits des enfants soit une préoccupation, afin de prévenir et faire cesser les violences et atteintes commises sur la petite enfance.

La dite conférence a pris fin par les mots de remerciement et d’encouragement à l’endroit des journalistes.

 

                                                                                                                  Odile Dembélé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here