SCRUTIN PRÉSIDENTIEL DU 29 JUILLET 2018

0
122

WANEP-Mali en partenariat avec le Centre pour la sécurité, le développement et l’Etat de droit et le Centre national d’alerte précoce  a tenu  une conférence de presse à l’Hôtel Radison  Ce Lundi 30 Juillet 2018 à Bamako. Ce point de presse avait pour thème  « Projet d’Appui à la tenue d’élections libres, transparentes et crédibles pour un Mali apaisé au bénéfice d’une sous-région stable » dont le slogan est ‘tous ensemble pour des élections réussies’.

Dans le cadre de ce projet de Wanep et ses partenaires, ils ont procédé :

  • Le déploiement de 300 moniteurs pour observer le scrutin sur toute l’étendue du territoire ;
  • La mise en place d’une cellule de Veille électorale, composée de quatre chambres (chambre de collecte de données, chambre d’analyse, chambre de décision, chambres communication)

A travers la cellule de Veille Electorale, le processus électoral à été suivi et des actions ont été apportées avec le soutien des services de sécurité, suite aux informations collectées par les moniteurs sur le terrain. Les dispositions prises pour la bonne tenue des élections, ont été un long processus de travail de la collaboration de l’ensemble des acteurs politiques et administratifs du Mali soutenue par les partenaires techniques et financiers. Pour la bonne tenue du scrutin la CVE à pris les dispositions pertinentes qui ont été soutenues par les Hautes autorités du pays.

  • Le fichier électoral audité qui donne officiellement 8.000.462 électeurs dont 3.894.158 femmes et 4.106.304 hommes repartis sur 23041 bureaux de vote, pour 11.422 villages, quartiers, fractions qui composent les 754 communes du Mali
  • La validation par la cour constitutionnelle de 24 candidatures dont une femme sur les 31 dossiers de candidature,

Ainsi, la CVE se réjouit que la campagne électorale qui s’est déroulée sans incidents majeurs.

A la fin de cette journée bien accomplie, la cellule a formulé au cours d’une conférence de presse, une recommandation à l’endroit de toutes les parties prenantes à cette élection présidentielle du 29 juillet 2018.

Au regard des constats, WANEP-MALI recommande :

A la Commission Electorale Indépendante (CENI) :

– De veiller à empêcher toute fraude électorale ;
– Eviter la diffusion des rumeurs afin de garantir un scrutin présidentiel crédible
Aux candidats :
– De sensibiliser leurs militants à éviter toute forme de violence ;
– D’inscrire toute contestation possible dans le cadre légal et pacifique ;
– De s’abstenir de proclamer les résultats avant le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MATD)

Aux forces armées et de sécurité:

– d’assurer la sécurité du scrutin sur toute l’étendue du territoire national ;
– d’éviter toute ingérence dans la scène politique conformément à l’éthique de réserve du militaire et à l’esprit d’une force républicaine.
A la presse nationale et internationale :
– de garder leur rôle d’informateur et d’apaisement ;
– de rejeter toute attitude partisane pouvant conduire à une perturbation du vote ;
– de respecter l’éthique et la déontologie de leur fonction ;
– de s’abstenir de publier les résultats des élections avant avant les organes habilités.

Aux leaders d’opinion et de la société civile :
– De lancer un appel au calme et à la responsabilité pour assurer un climat de cohésion et de solidarité nationale dans un esprit de fraternité républicaine.

Aux citoyens:
– De sortir massivement pour voter en faveur du candidat de leur choix ;
– De s’abstenir et de rejeter toutes formes de violence avant, pendant et après le scrutin.

WANEP-MALI pour la mise en œuvre de ce vaste projet a tenu à remercier tous les partenaires techniques et financiers, notamment DCAF, UA, ADA, SIDA, CNAP, VPM, WANEP-Régional, qui ont soutenu ses activités dans le cadre de ce processus électoral.

Angèle Marie Bernadette KY

SCRUTIN PRESIDENTIEL DU  29 JUILLET 2018

WANEP-Mali en partenariat avec le Centre pour la sécurité, le développement et l’Etat de droit et le Centre national d’alerte précoce  a tenu  une conférence de presse à l’Hôtel Radison  Ce Lundi 30 Juillet 2018 à Bamako. Ce point de presse avait pour thème  « Projet d’Appui à la tenue d’élections libres, transparentes et crédibles pour un Mali apaisé au bénéfice d’une sous-région stable » dont le slogan est ‘tous ensemble pour des élections réussies’.

Dans le cadre de ce projet de Wanep et ses partenaires, ils ont procédé :

  • Le déploiement de 300 moniteurs pour observer le scrutin sur toute l’étendue du territoire ;
  • La mise en place d’une cellule de Veille électorale, composée de quatre chambres (chambre de collecte de données, chambre d’analyse, chambre de décision, chambres communication)

A travers la cellule de Veille Electorale, le processus électoral à été suivi et des actions ont été apportées avec le soutien des services de sécurité, suite aux informations collectées par les moniteurs sur le terrain. Les dispositions prises pour la bonne tenue des élections, ont été un long processus de travail de la collaboration de l’ensemble des acteurs politiques et administratifs du Mali soutenue par les partenaires techniques et financiers. Pour la bonne tenue du scrutin la CVE à pris les dispositions pertinentes qui ont été soutenues par les Hautes autorités du pays.

  • Le fichier électoral audité qui donne officiellement 8.000.462 électeurs dont 3.894.158 femmes et 4.106.304 hommes repartis sur 23041 bureaux de vote, pour 11.422 villages, quartiers, fractions qui composent les 754 communes du Mali
  • La validation par la cour constitutionnelle de 24 candidatures dont une femme sur les 31 dossiers de candidature,

Ainsi, la CVE se réjouit que la campagne électorale qui s’est déroulée sans incidents majeurs.

A la fin de cette journée bien accomplie, la cellule a formulé au cours d’une conférence de presse, une recommandation à l’endroit de toutes les parties prenantes à cette élection présidentielle du 29 juillet 2018.

Au regard des constats, WANEP-MALI recommande :

A la Commission Electorale Indépendante (CENI) :

– De veiller à empêcher toute fraude électorale ;
– Eviter la diffusion des rumeurs afin de garantir un scrutin présidentiel crédible
Aux candidats :
– De sensibiliser leurs militants à éviter toute forme de violence ;
– D’inscrire toute contestation possible dans le cadre légal et pacifique ;
– De s’abstenir de proclamer les résultats avant le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MATD)

Aux forces armées et de sécurité:

– d’assurer la sécurité du scrutin sur toute l’étendue du territoire national ;
– d’éviter toute ingérence dans la scène politique conformément à l’éthique de réserve du militaire et à l’esprit d’une force républicaine.
A la presse nationale et internationale :
– de garder leur rôle d’informateur et d’apaisement ;
– de rejeter toute attitude partisane pouvant conduire à une perturbation du vote ;
– de respecter l’éthique et la déontologie de leur fonction ;
– de s’abstenir de publier les résultats des élections avant avant les organes habilités.

Aux leaders d’opinion et de la société civile :
– De lancer un appel au calme et à la responsabilité pour assurer un climat de cohésion et de solidarité nationale dans un esprit de fraternité républicaine.

Aux citoyens:
– De sortir massivement pour voter en faveur du candidat de leur choix ;
– De s’abstenir et de rejeter toutes formes de violence avant, pendant et après le scrutin.

WANEP-MALI pour la mise en œuvre de ce vaste projet a tenu à remercier tous les partenaires techniques et financiers, notamment DCAF, UA, ADA, SIDA, CNAP, VPM, WANEP-Régional, qui ont soutenu ses activités dans le cadre de ce processus électoral.

Angèle Marie Bernadette KY

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here