Cessez-le-feu signé le 1er juillet 2019 entre les deux (2) Groupes d’autodéfense qui sévi dans la région de Mopti

0
75

Suite à la négociation de la commission d’organisation de concertation familiale et sociale sur la crise au centre du Mali présidé par M. Abdoulaye PONA, les deux groupes d’autodéfense Peulh et Dogon d’un cessez-le-feu dans un communiqué conjoint. Dont nous vous présentons ci-dessous l’intégralité du communiqué

COMMUNIQUÉ – CONJOINT

Les leaders des combattants des Groupes et Mouvement d’autodéfense opérant au centre du Mali, réunis le 01 juillet 2019, à Sévaré, sous l’égide de M. Abdoulaye PONA, Président de la commission d’organisation de la concertation familiale et sociale sur la crise au centre du Mali.

Avec l’assistance et l’accompagnement du Ministère de la Cohésion Sociale, de la Paix et de la Réconciliation Nationale, des autorités de la région de Mopti et des partenaires, notamment la MINUSMA.

Face au risque d’effondrement de la paix et de la Cohésion Sociale dans la région de Mopti, victime de violence de tous ordres, préjudiciables à la paix sociale et du vivre ensemble.
– Considérant la détérioration de la cohabitation entre les communautés Peulh et Dogon,
– Considérant la naissance et la prolifération de groupes d’autodéfense et d’autres groupes violents et radicasés,
– Considérant la mise à sac de l’économie de la région de Mopti ( enlèvement de bétail, destruction de greniers, embargo sur les foires entraves à la libre circulation des personnes et de leurs biens),
– Considérant la précarité et le risque d’hypothétique de la campagne agricole et de la transhumance dans la région de Mopti
– Considérant la nécessité d’une mise en oeuvre des conditions d’un cessez-le-feu entre groupes armés Peulh et Dogon d’une part et la mobilisation des efforts des leaders et autorités légitimes de la région pour la culture de la paix, de la cohésion sociale d’autre part,
– Considérant le rôle régalien de l’État dans la sécurisation et la protection des personnes et de leurs biens,
– Considérant l’engagement des partenaires du Mali dans la stabilisation du pays,
– Considérant l’engagement des Groupes armés d’autodéfense Peulh et Dogon à aller à la Réconciliation.
DECIDE :
En toute bonne foi et en toute sincérité,
1- De mettre en commun leurs efforts pour un retour rapide et définitif de la paix, de la cohésion et du vivre ensemble au centre du Mali,
2- D’unifier l’ensemble des groupes d’autodéfense Peulh et Dogon en vue d’en faire un interlocuteur fiable face à l’État,
3- D’arrêter immédiatement le cycle des attaques et représailles sur toute l’étendue de la région à l’effet d’éviter les violences inter-communautaire, de favoriser la reprise des activités agricoles et de transhumance et le retour des déplacés,
4- D’instaurer une synergie d’actions entre groupes d’autodéfense Peulh et Dogon en vue de mettre hors d’état de nuire les groupes incontrôlés opérant au centre,
5- De rappeler l’État malien à son rôle régalien de défense, de protection des personnes et de leurs biens et de pratique de bonne justice et d’une gouvernance, facteurs de paix et de cohésion,
6- D’appeler à la mise en place d’un PC opérationnel dans la région de Mopti,
7- De mettre fin aux propos haineux et vindicatifs proférés par une communauté à l’encontre d’une autre communauté dans certains médias et notamment sur les réseaux sociaux,
8- De mettre en place un comité de veille et de suivi impliquant les communautés, la Plate-forme de la concertation familiale et sociale et une représentation de l’État.

Ont Signé

Groupe d’Autodéfense Peulh

  1. Sékou BOLLY

Groupe d’Autodéfense Dogon

  1. Marcelin GUENGERE

Le président de la commission d’organisation de concertation familiale et sociale sur la crise au centre du Mali

  1. Abdoulaye PONA
    Sévaré, le 01 juillet 2019
  2. information recueillie par Vinabé DENA
  3. Information recueillie par Vinabé DENA

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here