GRÈVE DES ENSEIGNANTS ET MARCHE RIME AU MALI

0
435

« Les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 exigent l’application de l’article 39 de la loi Nº 007 du 16 janvier 2018», pouvait- on lire sur toutes les grandes banderoles lors de la marche des enseignants d’hier jeudi 23 janvier 2020 à Bamako et un peu partout à travers le Mali

« Toute majoration des rémunérations des fonctionnaires relevant du statut général s’applique de plein droit au personnel enseignant de l’enseignement Secondaire, de l’enseignement Fondamental et de l’Education Préscolaire et Spéciale », stipule l’article 39 du Statut général des fonctionnaires, dont l’application paralyse le milieu éducatif malien.

Habillés en rouge, foulard rouge, banderoles en mains, mines serrés, d’autres des pancartes sur lesquelles on pouvait lire des messages de mécontentement.
Un enseignant qui représente la synergie des signataires du 15 octobre à Bougouni du nom de Modibo Diarra. Joint par téléphone pour savoir le but de cette marche, il répond « nous n’avons rien revendiqué que l’application de l’article 39 que le gouvernement refuse d’exécuter », renchérit en rappelant les différents démarches menées par leur leader qui n’a pas pu aboutir à l’obtention des 20%. « Nous voulons, nous aussi une école apaisé, mais nous sommes dehors pour montrer le degré de mépris envers l’éducation » a-t-il fait savoir !

« Si l’État ne réagi pas, nous irons tout droit à une année blanche » menace l’enseignant du Banimonotié.
S’agissant des propos du Premier Ministre, Dr Boubou Cissé qui les menaces d’un recrutement de 15.000 sortants des Instituts de Formation de Maîtres (IFM)  en chômage pour les remplacer temporairement en attendant un issu avec leurs Syndicats. Le Maître d’anglais de son État, M. Diarra voit de ses propos très enfantin et d’ajouter « le Premier Ministre, a montré au peuple malien son mépris des enseignants ».
Et l’enseignant déclare même que « le peuple doit s’ajouter en eux pour faire partir le Premier Ministre, Dr Boubou Cissé ». Et termine en révélant que les propos du Premier Ministre, les ont encore plus soudés que jamais.

Vinabé DENA

Lemalien.ml

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here