Fin de la Réunion de Niveau Décisionnel des Parties prenantes de l’Accord pour la Paix au Mali : Un accord d’intégration de 26.000 ex-combattants trouvé, dont 13.000 sur deux ans ( 2023 et 2024 ).

0
104

 

Ces ex-combattants au nombre de 26.000 seront intégrés dans plusieurs corps comme l’armée, la sécurité et la fonction publique. Sur les 26.000, un accord est trouvé sur l’intégration très rapide de 13.000 ex-combattants courant les années 2023 et 2024.

Cette rencontre aura eu pour mérite de réunir « les fils et filles de la patrie malienne dans un dialogue franc, convivial et fructueux, dans un esprit de paix et de confiance mutuelle même dans les contradictions », a indiqué le ministre de la réconciliation nationale, colonel Major Ismaël Wagué à la clôture de la réunion à Bamako.

Le ministre Wagué précise, « malgré les accords obtenus à l’occasion de cette réunion de niveau décisionnel, des questions importantes restent à vider ».

Le chef du gouvernement, Dr Choguel Kokalla Maïga de son côté a exhorté le ministre en charge de l’Accord pour la Paix et la réconciliation nationale à mettre en place, le plutôt possible « la commission ad’hoc inclusive » pour traiter des points inscrits à sa charge.

Les parties prenantes de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, signé en 2015, la Coordination des Mouvements de l’Azawad ( CMA ), la Plateforme, les Mouvements de l’Inclusivité et le Gouvernement ont pris part à cette réunion, ainsi que les partenaires comme l’Algérie ( cheffe de fil de la médiation ), la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation du Mali ( MINUSMA ) et la Coopération Allemande.

Vinabé DENA
lemalien.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here