« Nous sommes Opposition et restons Opposition… »

0
58

Tiébilé Dramé, Hamadoun Dicko, Djibril Tall entre autres composant la franche du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie – Signataires de l’Accord Politique de Gouvernance, dénommé F.S.D – S.A.P a tenu une journée de réflexion à la Maison des Aînés sur les Termes de Référence du Dialogue Politique Inclusif.

Dans la perspective du dialogue politique inclusif, le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie, Signataires de l’accord politique de gouvernance, a organisé le Samedi 31 août 2019 une journée de réflexion sur les Termes de Référence du Dialogue Politique Inclusif à venir, à la Maison des Aînés de Bamako.

L’objectif de cette journée de Réflexion, est d’expliquer les Termes de référence du Dialogue Politique à leurs militants, pour qu’ensemble, ils puissent proposer des amendements, retrait de certaines parties et adoption des points valables.
Ainsi l’occasion était bonne de faire des rappels et une vue sur l’avenir.
Hamadoun Dicko, ministre du Travail et du Dialogue Social dira : « Aujourd’hui nous sommes face à un État, à une Nation qui sont malades. Malade d’elles-mêmes d’abord, ensuite celle des autres. Et pour pouvoir faire face à cela il faut qu’on corrige nous-mêmes par nous-mêmes et avec nous-mêmes nos erreurs. » et d’ajouter en rappelant ce qui les aient amené dans le gouvernement ; « Nous avons pris la main tendue du Président de la République avec nos deux mains. Nous avons le devoir historique d’être là, d’être ensemble et de réfléchir ensemble. »

Tiébilé DRAMÉ, Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale de son côté n’en dira pas moins ; « Nous sommes de l’opposition qui a saisie la main tendue du Président de la République à travers l’accord politique de gouvernance». Parlant du Dialogue politique inclusif ;  » sa paternité revient au Front pour la Sauvegarde de la Démocratie, car au lendemain de l’élection présidentielle de 2018, 19 candidats sur une vingtaine ont demandé des réformes politiques et institutionnelles « . A-t-il fait savoir
Avant d’affirmer qu’« au regard de la prise en compte de ce que nous cherchions, il est normal que nous nous retrouvions pour préparer cela. Au regard de l’état du pays et des demandes que nous avons fait et qui ont ensuite été prise en compte, la partie de l’opposition que nous sommes, regroupée au sein du F.S.D a décidé de signer l’accord politique de gouvernance d’où le nom  » F.S.P – S.A.P »»

À la question du statut actuel du F.S.D – S.A.P ; le ministre DRAMÉ dira en haute voix « Oui nous sommes Opposition et nous restons opposition. Nous ne disons pas que nous sommes opposition que qui que ce soit, mais personne ne peut se prétendre le plus opposant que nous » a-t-il martelé à l’endroit de ceux qui les renvoient à la Majorité Présidentielle. Et poursuivre dans la même lancé que : « Nous sommes l’opposition au regard de la situation dans laquelle le Pays se retrouve, a décidé de travailler avec la majorité, le Président de la République pour l’aider, à résoudre le problème du Mali ».

Ainsi le Président du Parti du Bélier Blanc ( PARENA) se dit combatif pour un consensus national, afin de nous permettre de nous occuper de l’essentiel, qui est de stabiliser notre Pays pour que les maliens retrouvent la paix et le développement. S’agissant du Dialogue Politique il dira : « Je lance un appel à tous les acteurs politiques, faisons ensemble que le Mali… Pour que l’État soit présent, pour que l’hymne National et Drapeau National soient respectés par tous les maliens. » « Tous ces efforts sont en cours afin que nous nous Approprions de notre Pays  » a-t-il conclu.

Vinabé DENA

Lemalien.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here