La MINUSMA transmet des informations aux autorités maliennes. En lien avec les 49 soldats ivoiriens arrêtés au Mali

0
144

Sollicitée par les autorités maliennes à travers le ministère des affaires étrangères, 48 heures après l’interpellation des 49 soldats ivoiriens. La Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali ( MINUSMA ) qui avait donné plusieurs versions par rapport à l’arrivée sur le sol malien de ces militaires du pays de Félix H. Boigny. Le porte-parole de la mission onusienne, Olivier SALGADO, désormais persona non grata au Mali, est allé jusqu’à dire que les autorités maliennes étaient informées de l’arrivée de ces hommes en uniforme dans le pays.

La MINUSMA dans une note verbale a répondu à celle du gouvernement malien en date du 12 juillet, ce vendredi 22 juillet 2022. Dans sa note, elle clarifie « les éléments ivoiriens ont été déployés à Sénou (Bamako) » pour, précise « assurer la sécurité à la base NSE Allemands » dans cette même localité, au lieu de Tombouctou où est basé le contingent ivoirien de la MINUSMA. La MINUSMA estime que « les procédures n’ont pas été suivies et la mission s’efforce de mieux comprendre comment ces dysfonctionnements ont pu se produire afin d’éviter qu’ils ne se reproduisent à l’avenir ».
Par ailleurs, la mission onusienne révèle qu’elle n’a pas connaissance d’un « contrat entre l’Allemagne et des tiers pour la protection de la base allemand de NSE ». « la MINUSMA n’a pas été informée de la présence et du nombre de NSE de la Côte d’Ivoire. Cependant, en recoupant des documents internes, la MINUSMA estime que le détachement ivoirien s’élève à 50 hommes et femmes ». Poursuit la note de la mission onusienne au Mali.
Pour mieux renforcer la gestion des NSE, la MINUSMA prévoit des mesures. Et a initié un recensement des NSE dans tous ses contingents, afin d’obtenir des chiffres exacts.

Vinabé DENA
lemalien.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here