Mouvement Mali propre : cinq ans au service de l’environnement

0
478

 

Deux en une. Pour la 5ème édition de son « Brunch vert », rendez-vous annuel consacré à l’environnement, tenu samedi 3 juin au Musée national du Mali à Bamako, le Mouvemenet Mali propre a également célébré son 5ème anniversaire.

Comme à chaque édition, plusieurs personnalités et jeunes engagés pour la cause environnementale n’ont pas manqué à cette édition spéciale du Brunch vert dont le thème était, par ailleurs, « Jeunesse engagée sur les défis climatiques au Mali ».

Le panel qui y a été consacré a réuni 4 jeunes dynamiques aux profils divers mais pour la cause commune de la sauvegarde de l’environnement, en l’occurrence Mme Bagayoko Kadidia Diarra, ingénieure en génie énergétique, Ousmane Birama Konaté, Mme Diallo Oumou Modibo Keita, Directrice Exécutive de « Jeunes volontaires pour l’environnement (JVE-Mali) et Mody Adama Kamissoko, journaliste et fondateur  de 2 Celsius Medias. Chacun d’eux a partagé avec le public ses expériences en la matière, parlé de ses actions et proposé des solutions durables pour la préservation de l’environnement.

Placé sous le parrainage de M. Adama Sangaré, maire du district de Bamako, et de l’ancien Premier ministre Moussa Mara, parrain d’honneur, la 5ème édition du Brunch vert » dont la marraine était Mme Assiétou Anna Touré, militante écologique, avait pour invité d’honneur le Président du Conseil national du Patronnat du Mali, Mossadeck Bally et invitée spéciale l’ancienne ministre de l’environnement, Mme Keita Aida M’bo.

« Nous savons que l’homme est environ à 90% à la base du dérèglement climatique. C’est pour cela qu’il est indispensable de faire d’avantage entendre la voix des jeunes sur la crise climatique en elle-même. La jeunesse malienne doit être plus engagée en matière de protection de l’environnement mais surtout dans la mise en œuvre d’actions de lutte contre les changements climatiques », a indiqué cette dernière.

Bilan

Au cours de ses  5 ans d’existence, le Mouvement Mali propre a mené plusieurs actions sur à 95% sur fonds propres, à en croire ses responsables. « Femmes et environnement », « Jeunes ambassadeurs pour l’Environnement », sont entre autres des initiatives prises.

Le mouvement a également réalisé 10 grands évènements, reçu des  récompenses nationales, remporté des prix  nationaux et internationaux ainsi que  de nombreuses certificats de reconnaissance pour ses engagements.

Le Mouvement Mali Propre a aussi participé à des rencontres nationales et internationales à l’instar de la COP27, réalisé  30 campagnes digitales pour sensibiliser et éduquer  à l’environnement, 3 programmes, 10 formations avec les femmes et les jeunes filles, et sensibilisé  20 localités régions, cercles villes, communes et villages avec à la clé 15 de ses  ambassadeurs présents sur le territoire national. Il a en outre distribué plus de 500 poubelles à Bamako et dans les régions, accompagné  20 bâtiments en système avancé de nettoyage et formé plus de 500 jeunes ambassadeurs et femmes.

« Notre approche a été durant ses 5 ans d’agir et de faire du mouvement Mali propre une vision et une conviction partagée au sein de la jeunesse malienne et qui à terme va faire transformer les menaces en opportunités », a souligné Ousmane Tangara, Secrétaire général du Mouvement Mali Propre.

« Nous avons un sentiment de satisfaction. Nous ne prenons que du positif. Nous espérons que dans les années à venir, nous aurons l’accompagnement de l’Etat, et des autres organisations jeunes pour ensemble créer une synergie d’actions », a confié pour sa part la présidente du Mouvement, Fatoumata Boubou Koita.

A l’en croire, le Mouvement Mali propre a en perspectives, entre autres, d’étendre son initiative « Jeunes ambassadeurs pour l’environnement » au-delà de Bamako et atteindre les autres régions du Mali et d’impliquer plus de femmes dans son programme « Femmes et environnement ».

Mohamed Kenouvi

lemalien.com

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here