Médecine traditionnelle : un ouf de soulagement pour les malades de la prostate au Mali

0
214

Il fallait vraiment le voir pour le croire. Il y a de cela quelques semaines, quand j’ai été mis au courant par un ami, qu’il connaît une personne qui peut soigner la prostate sans intervention chirurgicale. Je me suis dit qu’il dormait debout. Autrement dit, qu’il délirait grave.

Cependant, quelques jours après il m’a proposé de l’accompagner à Kati car son ami en question devait passer l’action sur un vieux qui souffrait de cette maladie. Étant donné que j’étais hyper curieux de savoir de quoi il s’agissait, nous sommes partis ensemble à Kati Kôkô.

Il fallait sincèrement le voir pour le croire. En effet, quand son ami en question a fait boire une potion au vieux et lui a  appliqué une pommade au niveau du bas ventre. Au bout de 3 heures, la prostate à éclater et le vieux qui ne pouvait plus se soulager qu’à travers une sonde depuis des mois pouvait désormais le faire…

Je n’en revenais pas, mais les faits étaient là. Il fallait voir la joie qui illuminait le visage du vieux pour comprendre son soulagement.

Au bout de 3 jours, nous sommes repartis voir le vieux qui avait d’ores et déjà fait une échographie qui a belle et bien confirmé qu’il n’avait absolument plus rien. C’est avec joie qu’il s’est ensuite acquitté du montant convenu pour le traitement.

Ce qui est encore plus intéressant dans cette histoire, est qu’après avoir bénéficié du traitement de ce guérisseur. Il est bien possible de pouvoir enfanter. Hors, cela n’est pas le cas après une intervention chirurgicale.

NB: Rassurez-vous, il n’empoche le montant convenu qu’après confirmation par radiographie que le malade ne souffre plus de la prostate.

Si vous avez des parents souffrant de cette vilaine maladie, contactez les numéros suivants : 00223 76158398  / 00223 69653235 / 00223 79310219.

 

KANTAO Drissa

 

Santé/Prostate : Tout savoir sur la Maladie de la prostate

La prostate est une glande qui se situe sous la vessie des hommes et qui entoure une partie du canal de l’urètre. Son principal rôle est de produire un liquide qui fait partie de la composition du sperme. La prostate est sous l’influence des hormones sexuelles (testostérone).

Plusieurs troubles peuvent toucher la prostate : l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) aussi appelée hyperplasie ou adénome, la prostatite (inflammation de la prostate) et le cancer de la prostate. Il est courant à partir de 50 ans que la prostate d’un homme grossisse. Il s’agit de l’hypertrophie bénigne de la prostate. Parfois elle grossit tant qu’elle appuie sur le canal de l’urètre entrainant des difficultés à uriner.
La prostatite est une inflammation de la prostate qui peut toucher un homme à n’importe quel âge. Elle est souvent causée par une infection.

Quels sont les symptômes d’un trouble de la prostate ?

En cas d’hypertrophie bénigne de la prostate :
– Des difficultés répétées au moment d’uriner : jet urinaire plus faible, difficulté à commencer à uriner, miction qui s’interrompt en cours, envie plusieurs fois par nuit d’aller uriner, impression de ne pas avoir complètement vidé sa vessie …

En cas de prostatite :
– Sensation de brûlure ou douleur au moment d’uriner
– Envie d’aller souvent aux toilettes mais sans réel besoin d’uriner
– Fièvre
– Frisson
– Douleur au bas ventre

En cas de cancer de la prostate :
– Le plus souvent aucun signe n’est repérable d’où la nécessité d’un contrôle régulier chez le médecin dès 50 ans.

Comment diagnostique-t-on un trouble de la prostate ?

– A partir de 50 ans, il est conseillé de faire, chaque année, un toucher rectal. Le médecin examine la prostate : si elle est lisse et caoutchouteuse il peut s’agir d’une hypertrophie bénigne, si elle est douloureuse au toucher une prostatite est envisagée et si elle est dure et irrégulière il y a un possible cancer.
– En complément, le médecin peut effectuer un dosage du PSA (Antigène Prostatique Spécifique) dans le sang, une analyse d’urine, de sang voire une échographie. Une hausse du PSA peut indiquer un possible cancer de la prostate.
– En cas de doute, le médecin fait une biopsie de la prostate.

Quelles sont les personnes concernées ?

– Les hommes de plus de 50 ans
– Les hommes qui ont des antécédents familiaux d’hypertrophie bénigne de la prostate ou de cancer de la prostate
– Les hommes chauves dès 20 ans sont plus sujets au cancer de la prostate

Comment prévenir un trouble de la prostate ?

– Adoptez une alimentation équilibrée. Privilégiez les fruits, légumes et céréales complètes et n’abusez pas de la viande rouge, graisses animales, produits laitiers et plats trop épicés.
– Evitez de boire trop (en particulier, thé et café) avant d’aller dormir mais buvez suffisamment en journée
– Evitez de vous retenir trop longtemps avant d’aller uriner
– Evitez de consommer trop d’alcool
– Arrêtez de fumer ou ne pas fumer
– Pratiquez une activité physique régulière

Quels sont les traitements en cas de trouble de la prostate ?

En cas d’hyperplasie bénigne de la prostate :
– Si les symptômes sont légers, un traitement hormonal avec des inhibiteurs de la 5alpha-réductase (finastéride) aide à réduire la taille de la prostate. Des alpha-bloquants permettent le relâchement des muscles autour de la vessie et ainsi d’uriner normalement.
– Si les symptômes sont très gênants, le médecin recommande un traitement au laser ou une opération chirurgicale (résection transurétrale) par le biais d’une endoscopie pour enlever la partie hypertrophiée de la prostate.

En cas de prostatite :

– Si la prostatite est causée par une infection, le médecin prescrit des antibiotiques.

En cas de cancer de la prostate :
– Si le cancer reste localisé à l’intérieur de la prostate, le traitement le plus courant est l’ablation de la prostate.
– Le médecin peut aussi proposer une radiothérapie.
– Un nouveau traitement, la curiethérapie, permet la plupart du temps d’éviter l’impuissance et l’incontinence, effets secondaires courants des deux autres méthodes. Il s’agit de placer de tiges radioactives à action retardée dans différentes zones de la prostate.
– Le cancer de la prostate dépend de la testostérone, hormone masculine, pour se développer. Un traitement hormonal en combinaison de la radiothérapie ou de la chirurgie peut aider à faire régresser le cancer.

 Source: Le Confident

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here