MALI: QUAND CEUX QUI SIÈGENT AU SOMMET DE L’ÉTAT JOUENT ENCORE À L’IMAGE DU MONOPARTISME DES RÉGIMES PÉRIMÉS

0
330

Ils assignent comme leurs prédécesseurs des tâches aux fonctionnaires d’État. C’est ce que Modibo Keïta et Moussa Traoré faisaient aux militants de leurs partis uniques, les militants à la base

Le régime de la Première et la Deuxième République, leurs principes étaient basés sur le centralisme démocratique.

 

Ils fonctionnaient de la manière suivante: les principaux responsables au sommet de l’État, regroupés au sein du Bureau politique national (BPN), prennent les décisions et par lettre circulaire assignent des tâches aux militants à la base.

 

Les militants exécutent les tâches et par procès verbaux rendent compte au Bureau politique national (BPN). Tout venait du Bureau politique national et tout retournait au Bureau politique national. Aucune initiative n’était donnée au Peuple! Aucune!

 

Encore aujourd’hui en démocratie, en l’an 2020 aucune initiative n’est donnée au Peuple. Des décisions unilatérales sont prises au sommet de l’État sans la concertation ni le consentement d’aucune personne.

 

«…Désormais, dans les IFMs du Mali, les élèves de la classe supérieure encadreront ceux de la classe inférieure», l’information vient du Ministère de l’éducation national.

 

Pamplet de Aly Ousmane SARRE

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here