Le véritable problème du Mali est l’accord l’Alger, relève URDAC – MALI

0
72

 

Devant les hommes de médias et quelques partisans, ce samedi 20 août 2022 à la Bourse de Travail. L’Unité de Réflexion et d’Action pour le Mali ( URDAC-MALI ) a détaillé son plan WILI KA DJÔ, une composante du projet, « sursaut national pour la paix et la réconciliation ». Ce plan porte sur entre autres, l’information et la sensibilisation pour la paix et la réconciliation au Mali, des actions citoyennes pour la culture de la paix et la réconciliation. Pour la réussite de l’initiative, selon Yamoudou Keita, président du bureau international de l’URDAC-MALI, « une demande de partenariat sera adressée à l’État, aux collectivités, aux structures et acteurs œuvrant dans l’objectif d’instaurer la paix et la réconciliation au Mali ».

Dans son exposé, le président du bureau international de l’URDAC-MALI a fait savoir que « le véritable problème du Mali est l’accord d’Alger ». URDAC-MALI dans sa déclaration cite les titres ( II « l’État et la souveraineté ( articles 25, 26 ) », III ( du président de la République ), V (de l’Assemblée Nationale), XIV ( des traités et accords internationaux « articles 114, 115, 116 » , XVI ( de la révision ) montrant l’anticonstitutionalité de l’accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d’Alger.

Cependant, pour URDAC-MALI, l’implication du peuple malien permettra de réussir le processus de paix et de réconciliation. Un programme de formation d’information et de sensibilisation sera élaboré pour optimiser l’implication des populations, plus précisément les coordinations de l’URDAC-MALI et les structures partenaires au Mali et à l’extérieur du Mali.

URDAC-MALI apporte également son soutien à la transition, étant une composante du Mouvement du 05 juin – Rassemblement des Forces Patriotiques ( M5-RFP).

Vinabé DENA

Lemalien.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here