𝗝𝗹𝗩𝗧𝗜𝗖𝗘 : 𝗟’đ—˜Ìđ—§đ—”đ—§ đ—šđ—šđ—œđ—Ąđ—˜Ìđ—˜đ—Ą 𝗩𝗜𝗚𝗡𝗘 𝗹𝗡 đ—Łđ—„đ—ąđ—§đ—ąđ—–đ—ąđ—Ÿđ—˜ 𝗗’đ—”đ—–đ—–đ—ąđ—„đ—— đ—”đ—©đ—˜đ—– 𝗟𝗔 đ—–đ—ąđ—šđ—„ đ—Łđ—˜Ìđ—Ąđ—”đ—Ÿđ—˜ đ—œđ—Ąđ—§đ—˜đ—„đ—Ąđ—”đ—§đ—œđ—ąđ—Ąđ—”đ—Ÿđ—˜ 𝗗𝗔𝗡𝗩 𝗟𝗘 đ—–đ—”đ——đ—„đ—˜ 𝗗𝗹 đ—Łđ—„đ—ąđ—–đ—˜Ì€đ—Š 𝗗𝗘𝗩 đ— đ—”đ—Šđ—Šđ—”đ—–đ—„đ—˜đ—Š 𝗗𝗹 𝟼𝟮 đ—Šđ—˜đ—Łđ—§đ—˜đ— đ—•đ—„đ—˜ đŸźđŸŹđŸŹđŸ”

0
114

 

𝗝𝗹𝗩𝗧𝗜𝗖𝗘 : 𝗟’đ—˜Ìđ—§đ—”đ—§ đ—šđ—šđ—œđ—Ąđ—˜Ìđ—˜đ—Ą 𝗩𝗜𝗚𝗡𝗘 𝗹𝗡 đ—Łđ—„đ—ąđ—§đ—ąđ—–đ—ąđ—Ÿđ—˜ 𝗗’đ—”đ—–đ—–đ—ąđ—„đ—— đ—”đ—©đ—˜đ—– 𝗟𝗔 đ—–đ—ąđ—šđ—„ đ—Łđ—˜Ìđ—Ąđ—”đ—Ÿđ—˜ đ—œđ—Ąđ—§đ—˜đ—„đ—Ąđ—”đ—§đ—œđ—ąđ—Ąđ—”đ—Ÿđ—˜ 𝗗𝗔𝗡𝗩 𝗟𝗘 đ—–đ—”đ——đ—„đ—˜ 𝗗𝗹 đ—Łđ—„đ—ąđ—–đ—˜Ì€đ—Š 𝗗𝗘𝗩 đ— đ—”đ—Šđ—Šđ—”đ—–đ—„đ—˜đ—Š 𝗗𝗹 𝟼𝟮 đ—Šđ—˜đ—Łđ—§đ—˜đ— đ—•đ—„đ—˜ đŸźđŸŹđŸŹđŸ”

Dans le souci de coopĂ©rer pleinement pour la tenue effective et la rĂ©ussite du procĂšs des massacres du 28 septembre 2009 au stade du mĂȘme nom, qui a dĂ©marrĂ© ce mercredi, la RĂ©publique de GuinĂ©e et la Cour pĂ©nale internationale se sont engagĂ©es Ă  travers la signature d’un protocole d’accord Ă©tabli Ă  cet effet.

Les deux parties reprĂ©sentĂ©es respectivement par le Chef de l’État, le Colonel Mamadi DOUMBOUYA, et le procureur de la Cour PĂ©nale Internationale, M. Karim A.A KHAN, manifestent ainsi Ă  travers cette signature, leur volontĂ© de voir se dĂ©rouler dans les meilleures conditions les audiences du procĂšs qui vient de dĂ©marrer, 13 ans aprĂšs les faits.

Se prononçant ainsi sur le contenu dudit protocole, M. Karim.A.A KHAN a affirmĂ© qu’il porte entre autres sur le respect de la Charte de la Transition en vigueur en RĂ©publique de GUINÉE, l’assistance technique de la CPI, le partage des informations entre l’État guinĂ©en et le bureau de la CPI sur l’Ă©volution des audiences pour mener Ă  bon port ledit procĂšs. Le procureur de la CPI, impressionnĂ© par le travail abattu en un temps record par les autoritĂ©s guinĂ©ennes sous le magistĂšre du Colonel Mamadi DOUMBOUYA, dans le cadre de l’organisation du procĂšs du stade du 28 septembre 2009, a rĂ©itĂ©rĂ© la volontĂ© et la disponibilitĂ© de son bureau d’accompagner la GuinĂ©e. Le tout, dans le respect de la souverainetĂ© de la GuinĂ©e et de l’indĂ©pendance de la justice guinĂ©enne.

Le prĂ©sident de la transition, Colonel Mamadi DOUMBOUYA a rappelĂ© que ce procĂšs est la volontĂ© du peuple souverain de GuinĂ©e de prendre son destin en main. Pour lui, les GuinĂ©ens sont rĂ©solument engagĂ©s Ă  Ɠuvrer pour la manifestation de la vĂ©ritĂ© Ă  l’effet de panser les plaies et aller de l’avant.

Le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Alphonse Charles WRIGHT a dĂ©clarĂ© que la date de ce mercredi 28 Septembre 2022, marquant le dĂ©marrage du procĂšs des Ă©vĂšnements douloureux du 28 septembre 2009, s’inscrit dans les annales de l’histoire guinĂ©enne et africaine. Selon lui, le procĂšs qui se tient actuellement Ă  Conakry, est une premiĂšre en Afrique, comme le dĂ©montre le protocole d’accord signĂ© entre la GUINÉE et le bureau de la CPI, permettant au procĂšs d’aller jusqu’au bout.

La signature de ce prĂ©sent protocole entre le prĂ©sident de la transition, Colonel Mamadi DOUMBOUYA et le procureur de la CPI Karim.A.A KHAN s’est passĂ©e au palais Mohammed V.

SOURCE : 𝗗𝗖𝗜-đ—Łđ—„đ—š

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here