LES MINISTÈRES DE L’ÉDUCATION NATIONALE ET L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR INCAPABLE DE CONVAINCRE. L’AEEM PREND SES RESPONSABILITÉS

0
109

 

L’Association des Élèves et Étudiants du Mali (AEEM) ont entamé une grève nationale de 120 heures, soit 05 jours, à compter de ce lundi 21 novembre 2022. Après l’échec des ministres concernés. On peut dire que l’AEEM s’est réveillé.

La situation du retard du paiement des allocations financières dans les institutions d’enseignement supérieur, la lenteur de la décision permettant aux détenteurs de licence du système LMD de participer aux concours de la fonction publique, l’absence de programme de rehaussement du niveau des élèves présentant des résultats médiocres, sont quelques raisons de la grève de l’Association des Élèves et Étudiants du Mali sous le leadership de son secrétaire général, Siriman Seydou NIARÉ.

Suite à la grève déclenchée par l’AEEM, les ministres de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur en panique, tentent de trouver une solution en sollicitant le dialogue dans la matinée au ministère de l’éducation nationale, ce lundi 21 novembre, alors que les élèves et étudiants étaient dans la rue.

À l’issue des échanges, les deux ministres n’ont pas pu convaincre et se sont limités à affirmer que « les documents administratifs sans quoi toutes les doléances mentionnés dans le préavis de grève ont leur réponse dans les plans d’actions des différents départements ainsi que dans les cahiers de charges de leurs Partenaires Techniques et Financiers ».

La délégation de l’AEEM conduite par Ibrahim Aly Ascofaré, Secrétaire général adjoint a religieusement les ministres Amadou Keita et Mme Sidibé Dédeou Ousmane. Elle a, par la suite salué les efforts et alternatives énormes consentis par les deux départements malgré les difficultés auxquelles ils sont confrontés.

L’AEEM est désormais vent debout pour le bonheur de l’école malienne.

 

Vinabé DENA

Lemalien.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here