Vers une confirmation du Colonel Abdoulaye Maïga à la Primature ?

0
101

 

Nommé par un décret présidentiel le 21 août 2022 pour assurer l’intérim du Chef du gouvernement, Dr Choguel Kokalla Maïga hospitalisé. Une semaine après, une page semble être en voie de tourner, car aucune nouvelle sur la santé du premier ministre ni une date de son retour à la Primature.

Le Colonel Abdoulaye Maïga qui assure l’intérim met de l’ordre dans le gouvernement à travers une lettre confidentielle en date du 25 août 2022 aux membres du gouvernement. Dans ladite correspondance, il instruit tous les ministres à tenir les réunions de cabinet autour des dossiers inscrits à l’ordre du jour du « Conseil des Ministres » tous les lundis à 08 heures au niveau de leurs départements respectifs. Ensuite, de transmettre les observations formulées sur les dossiers au Secrétariat Général du Gouvernement ( SGG ), les mêmes jours à 14 heures. Les communications verbales quant à elles, sont les mardis à 08 heures. Le conseil de Cabinet se tiendra tous les mardis à 10 heures à la Primature.

Une manière pour dire que le nouveau stagiaire, pardon, chef de l’administration malienne organise son gouvernement pour être plus efficace.

À Koulouba, c’est le même changement qui est constaté. Par exemple, « les téléphones, montres numériques ou tout autre appareil numérique sont interdits lors des Conseils des Ministres » à l’exception du Chef de l’État.

Choguel Maïga va-t-il revenir ?

Sur sa page Facebook, le ministre délégué chargé des affaires humanitaires, des déplacées et des réfugiées, Imam Oumarou Diarra, a révélé que le premier ministre en partant à l’ONU, lui avait dit que cette mission sera historique et le début d’une vraie indépendance du Mali. Et d’ajouter en signe d’adieu, « à vos côtés, j’ai appris. Merci pour la nation ». Cette phrase de ce membre du gouvernement et du M5-RFP indique clairement que la page Choguel serait tournée.

 

Vinabé DENA

Lemalien.com

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here