MILITARISATION DE LA POLICE ET DE LA PROTECTION CIVILE : Fin des activités syndicales dans les deux corps

0
153

 

Lors du conseil des ministres du mercredi 05 octobre, le projet de loi portant « militarisation de la police nationale et de la protection civile », est adopté. Le communiqué du conseil des ministres justifie cette décision par « la situation sécuritaire et les défis auxquels les forces de défense font face », mais aussi qu’elle fait partie des recommandations « des Assises Nationales de la Refondation ».

Toutes fois, ces points énoncés par le conseil des ministres ne sont pas forcément les raisons de la militarisation de la police nationale et de la protection civile au vu des récents sorties des syndicats des deux corps.

La police et la protection civile font les frais de leurs activités syndicales qui sont entre autres les sit-in, menaces de grève et surtout la marche des policiers en 2021 abouti à la libération du commandant de la Force de Sécurité Anti-terroriste ( FORSAT ).

Avec cette militarisation, il ne sera plus question de syndicalisme, ni de grève à la police et à la protection civile. C’est justement ce qui peut motiver cette décision du gouvernement. Sinon, la police participe déjà tout comme les autres corps de l’armée à la sécurisation du pays. Même si les deux corps bénéficieront des mêmes avantages que les militaires.

Cependant, des inquiétudes demeurent, car la police déjà mal vue au sein de l’opinion aura-t-elle de bon rapport avec les autres corps de l’armée qu’elle va rejoindre ? Que va devenir les commissariats, des brigades ?

Le gouvernement avant de prendre cette décision devrait d’abord mettre en place la police territoriale qui avec cette militarisation pouvait prendre la relève de la police dans la circulation et la sécurité.

C’est une bonne idée de militariser la police et la protection civile pour appuyer les forces de défense. Pourquoi ne pas faire un recrutement massif au sein de l’armée ?

 

Vinabé DENA

Lemalien.com

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here