Tabaski au Mali : PLUS DE 24 000 TETES SUR LE MARCHE

0
212

Le ministre de l’Elevage et de la Pêche, Mme Ly Taher Dravé a lancé hier sur le terrain de l’Hippodrome, la 9e édition de la vente promotionnelle des moutons pour la fête de Tabaski. C’était en présence des autorités administratives, politiques et notabilités du quartier.

L’opération est initiée par le département en charge de l’Elevage, à travers la direction nationale des productions et des industries animales. La présente « Opération tabaski » prévoit la mise sur le marché national de 17 000 têtes de moutons dans les capitales régionales et 7 000 têtes de moutons dans le District de Bamako, soit en tout 24 000 têtes contre 27 000 béliers pour l’édition 2016.

Le prix des moutons varie entre 50 000 et 120 000 Fcfa cette année contre 40 000 à 120 000 Fcfa l’année dernière. Les moutons sont classés en 3 catégories. Ceux qui sont marqués par la couleur verte, représentent le premier choix et sont cédés entre 100 000 et 120 000 Fcfa.

Le second choix est identifié par la couleur jaune. Les moutons de cette catégorie sont vendus entre 75 000 et 100 000 Fcfa. Enfin, il y a le troisième choix marqué par la couleur rouge. A ce niveau, les prix oscillent entre 50 000 et 75 000 Fcfa. A l’analyse, on constate simplement, cette année, une légère augmentation des prix et la baisse du nombre de bête mis sur le marché.

Si l’on s’en tient aux arguments soutenus par le représentant des éleveurs, cette situation s’explique par l’insécurité. Amadou Traoré a aussi plaidé pour l’allègement des tracasseries routières. « Je profite de l’occasion pour demander au ministre de voir dans quelle mesure nous pouvons avoir à temps les aliments bétail subventionnés. Vous voyez, vous-même que les moutons de cette année laissent à désirer contrairement à l’année précédente », a commenté l’éleveur. Il a aussi demandé de faciliter l’accès au crédit pour les éleveurs.

Le ministre a rappelé l’objectif de cette vente promotionnelle des moutons, instaurée dans notre pays depuis 9 ans maintenant. Il s’agit donc pour le gouvernement de mettre les producteurs en rapport avec les consommateurs avec des avantages comparatifs, notamment l’approvisionnement des marchés en moutons dans un rapport qualité et coût.

Il faut citer aussi la régulation du prix des animaux dans l’offre en bétail ainsi que la diminution de la spéculation qui ne vise qu’à créer la surenchère. L’un des buts de cette opération est aussi et surtout de permettre aux populations d’acquérir des moutons de qualité à un coût relativement conforme à leur pouvoir d’achat.

Il est aussi question de l’augmentation du revenu des pasteurs et des agro-pasteurs. Cette activité de vente promotionnelle traduit également, selon le ministre, l’engagement du gouvernement à améliorer les conditions de vie des populations en général et des pasteurs et agro-pasteurs en particulier.

Mme Ly Taher Dravé s’est dit consciente de la demande forte en moutons pendant cette période ainsi que des besoins croissants chaque année, au regard de la croissance démographique.

Pour cette année, a-t-elle indiqué, les besoins nationaux pour la fête de Tabaski sont estimés à environ 1 million de béliers. Mme le ministre a ensuite rappelé que l’une des missions de son département est l’augmentation de la production et de la productivité des ressources animales, halieutiques et aquacoles et d’offrir des produits compétitifs sur les marchés.

Par ailleurs, elle a souligné que l’opération est également organisée par les directions régionales des productions et des industries animales sous la coordination et la supervision des gouverneurs de région.

Les fourchettes des prix, dira-t-elle, qui seront certainement en deçà de celles de Bamako ont été négociées avec les différents acteurs concernés.

La réussite de cette opération, a expliqué le ministre, repose sur la disponibilité et le ferme engagement de tous les acteurs de la filière bétail/viande, des services techniques et des représentants des pouvoirs publics. Mme Ly Taher Dravé en appelle aux marchands de bétail d’approvisionner les marchés en mouton et à des prix abordables pour le bien-être de nos concitoyens pendant la Tabaski. Elle a souhaité à nos compatriotes de passer une bonne fête.

Rappelons que l’opération s’étendra jusqu’au 31 août dans les 4 sites retenus à Bamako. Il s’agit du terrain de Lafiabougou en Commune IV, de l’Hippodrome en Commune II, du stade municipal de Torokorobuogou en Commune V et de celui de Sorokino en Commune VI.

 Source: Essor

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here