LE COLLECTIF DES ASSOCIATIONS DE JEUNES DE LA RÉGION DE MOPTI (CAJRM) A ORGANISÉ LE VENDREDI DERNIER UNE MARCHE PACIFIQUE DANS PLUSIEURS VILLES DU PAYS, NOTAMMENT À BAMAKO CONTRE LES MASSACRES À RÉPÉTITION AU MALI.

0
139

«C’EST TOUT LE MALI QUI DOIT SE RASSEMBLER POUR SAUVER LE MALI » «ON NE VA JAMAIS DIVISER CE PAYS, ON VA JAMAIS DIVISER NOS FRÈRES… »

Ils étaient des jeunes de tout bord, de tous âges, des femmes, des vieux et des enfants à battre le pavé le vendredi 21 juin 2019 de la place de la liberté au monument de l’indépendance sous un soleil brûlant. Motos en mains, à pieds des pancartes en mains sur lesquelles on pouvait lire : »vie=vie, trop c’est trop, sécurisé les civils, halte à l’amalgame, disons non à la haine » entre autres et des banderoles de plusieurs associations, on pouvait également voir sur eux :  » Nous demandons aux autorités de sécuriser nos régions. Urgence à une solution définitive de l’insécurité. Peulh et Dogon sont victimes  »  » Non aux tuéries répétitives et à caractère génocidaire ». Tous ceux ci accompagné des scandes : La paix ! La paix ! La paix ! Et au cri de Vive le Mali ! Vive le Mali !

À l’arrivée de la grande foule au Boulevard de l’indépendance, un manifestant se dit surpris du lieu où se termine la marche et le but, « cette marche n’a pas d’importance car elle n’est adressée à personne. On pouvait marcher pour aller à la primature et on donne nos doléances au premier ministre pour qu’il l’achemine au président de la République. Mais une marche qui vient se terminer au boulevard de l’indépendance n’a pas de sens. Donc on a fait une marche inutile».
Un autre marcheur fustige l’organisation, mais se dit optimiste avec dans les jours à venir la multiplication des marches tous les vendredis, « il y a une manque d’organisation, mais c’est bien, c’est un début. Il faut continuer à dénoncer le double jeu de la France et à manifester l’unité du Mali. C’est tout le Mali qui doit se rassembler pour sauver le Mali et nous souhaitons que les marches continuent tous les vendredis jusqu’à ce qu’on arrive à avoir l’intégrité territoriale de notre pays ».

Quant au président de l’association des jeunes maliens qui luttent contre l’enrôlement des jeunes dans les groupes terroristes basée à Mopti, Samba Cissé, cette marche est organisée pour montrer à l’opinion publique nationale et internationale qu’il n’y a pas de conflit de communauté et que ces communautés ont longtemps été vécu ensemble sans problème. « C’est pas une quelconque idéologie qui va changer cela. Nous sommes engagés pour lutter contre tout ce qui se passe au centre aujourd’hui. On ne va jamais diviser ce pays, on va jamais diviser nos frères, nous sommes Uni et on le restera ». Pour cela ils comptent mener des activités de sensibilisation dans la zone.

À noter que le nombre de manifestants se diffère selon les sources. La police parle de 3000 et les organisateurs parlent de 5000 manifestants et 52 associations. La marche s’est bien déroulée sans incident majeur avec un magnifique qualité d’encadrement des forces de l’ordre.

Vinabé DENA

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here