Goodluck Jonathan à Bamako.

1
165

Plus de 2 semaines après le sommet des chefs de la communauté Économique de Développement des États de l’Afrique de l’Ouest ( CEDEAO ), abouti à la levée des sanctions infligées au Mali le 09 janvier 2022. Le médiateur de l’organisation ouest-africaine dans la crise malienne est à Bamako pour une visite de 72 heures. Goodluck Jonathan arrive à Bamako alors que le chronogramme accepté par la CEDEAO accuse déjà un retard.

Selon des sources diplomatiques, Goodluck Jonathan est à Bamako pour « apporter son soutien aux efforts des autorités de la transition pour le retour à l’ordre constitutionnel ».

Sur le terrain, l’ancien président du Nigeria, médiateur de la CEDEAO pour le Mali devrait constater un retard considérable dans la mise en œuvre du chronogramme soumis aux chefs d’États de la CEDEAO. Dans le chronogramme « la date limite de communication des noms des représentants des pouvoirs publics des, des partis politiques et de la société civile devant siéger au collège de l’Autorité Indépendante de Gestion des Élections ( AIGE ) était prévue pour le 05 juillet 2022 », soit 48 heures après le sommet de la CEDEAO. Pour l’heure rien n’est fait.
« le décret de nomination des membres de l’Autorité Indépendante de Gestion des Élections ( AIGE ) devrait intervenir le 13 juillet 2022, tout comme l’adoption des ordonnances portant création des circonscriptions administratives et des collectivités territoriales et leurs textes connexes dans le cadre de la réorganisation territoriale ».

Cette visite du médiateur devrait accélérer la mise en œuvre des réformes politiques et institutionnelles, à travers la mise en place du comité de suivi de la mise en œuvre du chronogramme de la transition.

Vinabé DENA
lemalien.ml

 

1 COMMENT

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here